Une fois que votre grossesse est confirmée, il est important de consulter votre médecin généraliste ou une sage-femme dès que possible afin de pouvoir planifier les rendez-vous dont vous aurez besoin. Les rendez-vous pendant votre grossesse sont appelés des visites prénatales ou soins prénataux, et il existe 7 consultations prénatales en moyenne. Ce chiffre variera en fonction du nombre de grossesse, de votre âge, mais aussi du déroulement de la grossesse.

 

Pourquoi aller aux visites prénatales ?

Les rendez-vous prénataux permettent à votre médecin généraliste, à votre sage-femme et aux autres membres de votre équipe de soins de vous aider, vous et votre bébé, à rester en bonne santé. Même si votre grossesse se déroule bien et que vous vous sentez bien, il est important que vous vous rendiez à vos rendez-vous afin que tout risque potentiel puisse être identifié et prévenu, ou réduit.

C’est aussi une excellente occasion de poser toutes les questions que vous avez sur votre grossesse, comme ce qui se passe au cours de chaque trimestre, les symptômes physiques de la grossesse et l’accouchement lui-même. Vous pouvez également poser des questions sur les soins à apporter à votre bébé après l’accouchement.

Vous pouvez également obtenir un soutien pour vous aider dans votre mode de vie, notamment des conseils en matière de santé mentale ou de régime alimentaire, ou une aide pour arrêter de fumer ou éviter de boire de l’alcool. Vous pouvez discuter de tout problème que vous pourriez rencontrer à la maison.

 

Qui vais-je voir lors de mes rendez-vous prénataux ?

Vous voudrez peut-être d’abord consulter votre médecin généraliste avant de choisir une sage-femme. C’est vous qui décidez. Cela peut également dépendre du fait que vous prévoyez d’accoucher dans un hôpital public. Dans ce cas, il est probable que vous voyiez un médecin ou une sage-femme à l’hôpital

  • Si vous envisagez d’accoucher dans une maison de naissance, vous aurez probablement vos rendez-vous avec la sage-femme dans cette maison.
  • Si vous avez l’intention d’accoucher dans un hôpital privé, vos rendez-vous se feront très probablement avec votre obstétricien dans sa chambre.
  • Si vous envisagez d’accoucher à domicile, vos soins prénataux seront probablement dispensés par une sage-femme à votre domicile, à l’hôpital ou ailleurs dans la communauté.

 

Comment se déroule les consultations ?

Il est important de savoir que les visites prénatales que vous aller avoir tout au long de votre grossesse dépendra fortement de :

  • votre état de santé et des risques éventuels pour vous ou votre bébé
  • votre stade de grossesse
  • des problèmes que vous pouvez rencontrer à l’avenir.

Il y aura un certain nombre de contrôles, de scanners, de tests et de discussions, tels que :

  • la date d’accouchement, le trimestre dans lequel vous vous trouvez et ce que cela signifie pour vous et votre bébé
  • s’informer sur vos antécédents médicaux, votre état de santé général et le déroulement de vos précédentes grossesses
  • discuter de tous les médicaments que vous prenez
  • s’assurer que vous êtes à jour dans votre dépistage du col de l’utérus
  • s’assurer que votre santé mentale est bonne et vous soutenir si vous souffrez de dépression ou d’anxiété
  • vérifier votre tension artérielle, votre poids et vos analyses d’urine
  • organiser des analyses et des dépistages sanguins
  • donner des conseils sur une alimentation saine et les changements de mode de vie
  • palper et mesurer votre ventre, et écouter les battements du cœur du bébé
  • vous interroger sur votre environnement familial, votre travail et le soutien dont vous bénéficiez. Si vous êtes victime de violence familiale, c’est une bonne occasion d’en parler.
  • s’enquérir de tout symptôme physique qui pourrait vous incommoder
  • parcourir avec vous votre plan de naissance
  • parler si quelque chose ne se passe pas comme prévu pendant l’accouchement
  • se renseigner sur les cours prénataux
  • des conseils sur la façon de ramener votre bébé à la maison, de le nourrir et d’autres soins.

 

Combien de consultations prénatales ?

Si c’est votre première grossesse et que vous ne rencontrez aucun problème, vous aurez probablement 8 rendez-vous. Votre médecin généraliste ou votre sage-femme vous donnera un plan de rendez-vous lors de votre première visite prénatale. Si ce n’est pas votre première grossesse, vous aurez probablement 7  rendez-vous si vous avez eu une grossesse sans complication auparavant :

  • La visite prénatale du 3ème mois
  • La consultation du 4ème mois
  • La consultation du 5ème mois
  • La consultation du 6ème mois
  • La consultation du 7ème mois
  • La consultation du 8ème mois
  • La consultation du 9ème mois

Le nombre de visites peut changer selon que votre grossesse se complique ou non. Si c’est le cas, votre sage-femme ou votre médecin devra peut-être augmenter le nombre de rendez-vous et vous devrez peut-être passer plus d’examens et de scanners. Vous pouvez également vous organiser pour voir votre médecin ou votre sage-femme si vous avez des problèmes ou des inquiétudes.

 

Quels sont les examens à prévoir ?

Pendant votre grossesse, on vous proposera une série d’examens, notamment des analyses de sang et des échographies. Ces tests sont conçus pour vérifier tout ce qui pourrait causer un problème pendant votre grossesse ou après l’accouchement.

Vous n’êtes pas obligée de passer ces tests. Cependant, il est important de comprendre l’objectif des tests qui vous seront proposés afin de pouvoir décider en toute connaissance de cause de les passer ou non. Vous devez en discuter avec l’équipe de votre maternité et vous devez recevoir des informations écrites sur les tests de dépistage proposés.

Poids et taille

Vous serez pesée lors de votre rendez-vous de réservation, mais vous ne serez pas pesée régulièrement pendant votre grossesse. Votre taille et votre poids sont utilisés pour calculer votre IMC (indice de masse corporelle). Les femmes qui sont en surpoids par rapport à leur taille courent un risque accru de problèmes pendant la grossesse.

La plupart des femmes prennent entre 11 et 16 kg pendant la grossesse, la plupart après 20 semaines de grossesse. Une grande partie du poids supplémentaire est due à la croissance du bébé, mais votre corps stocke également des graisses pour produire du lait maternel après l’accouchement. Pendant votre grossesse, il est important de manger les bons aliments et de faire de l’exercice régulièrement.

Échographies

Au cours de votre grossesse, on vous proposera un certain nombre d’échographies.
Il s’agit notamment d’une échographie de datation qui peut être utilisée pour confirmer votre date d’accouchement, d’une échographie de clarté nucale qui peut être proposée pour vous aider à déterminer le risque d’anomalie chromosomique de votre bébé et d’une échographie d’anomalie, qui est une échographie détaillée de vous et de votre bébé.

Urine

On vous demandera de donner un échantillon d’urine lors de vos consultations prénatales. On vérifie la présence de plusieurs éléments dans votre urine, dont les protéines ou l’albumine. Si l’on en trouve dans votre urine, cela peut signifier que vous avez une infection qui doit être traitée. Cela peut également être un signe d’hypertension induite par la grossesse, qui peut être un signe de pré-éclampsie. L’urine est également analysée pour voir si elle contient du sucre, ce qui peut être un signe de diabète gestationnel.

La tension artérielle

Votre tension artérielle sera prise à chaque visite prénatale. Une augmentation de la pression artérielle plus tard dans la grossesse peut être le signe d’une hypertension induite par la grossesse. Il est très fréquent que votre tension artérielle soit plus basse au milieu de votre grossesse qu’à d’autres moments. Ce n’est pas un problème, mais vous pouvez vous sentir étourdie si vous vous levez rapidement. Si vous êtes inquiète, parlez-en à votre sage-femme ou à votre médecin.

Tests sanguins

Plusieurs tests sanguins vous seront proposés au cours de votre grossesse. Ils concernent notamment votre groupe sanguin, le facteur Rhésus (RhD), le taux de fer, le diabète gestationnel et les infections.

Test de dépistage du col de l’utérus

Le test de dépistage du cancer du col de l’utérus a remplacé le test Pap bisannuel. Ce test est plus précis que les tests Pap pour détecter le papillomavirus humain (HPV), un virus commun qui peut modifier les cellules du col de l’utérus, ce qui, dans de rares cas, peut évoluer vers un cancer du col de l’utérus.

Pour la plupart des femmes âgées de 25 à 74 ans, le premier test de dépistage du cancer du col de l’utérus doit être effectué deux ans après leur dernier test Pap. Ensuite, elles ne devront passer le test que tous les 5 ans si le résultat est normal.

Les femmes enceintes doivent passer leur test de dépistage du col de l’utérus à l’échéance prévue. Selon le programme national de dépistage du cancer du col de l’utérus, les femmes peuvent passer ce test à tout moment de leur grossesse, à condition d’utiliser le matériel adéquat.

Si vous devez passer un test de dépistage du col de l’utérus pendant votre grossesse, demandez à votre médecin à quel moment vous devez le faire.

Streptocoque du groupe B

Le streptocoque du groupe B (SGB ou streptocoque du groupe B) est une bactérie présente chez près de 30 % des personnes, qui ne provoque que rarement des dommages ou des symptômes. Chez les femmes, elle se trouve dans l’intestin et le vagin et ne cause aucun problème dans la plupart des grossesses. Cependant, dans un petit nombre de grossesses, elle infecte le bébé. Cela peut se produire juste avant ou pendant le travail et peut entraîner une maladie grave.

Si vous avez déjà eu un bébé atteint d’une infection à streptocoque du groupe B, on vous proposera des antibiotiques pendant le travail afin de réduire le risque que votre nouveau bébé soit infecté.

Si vous avez eu une infection urinaire à streptocoques du groupe B avec SGB (cystite) pendant la grossesse, il faut également vous proposer des antibiotiques pendant le travail. Un prélèvement à l’intérieur du vagin peut être effectué pour vérifier la présence de cette bactérie. Ce test est généralement effectué à 36 semaines. Si le test est positif, votre médecin peut prévoir de vous donner des antibiotiques pendant le travail.

 

Mon partenaire peut-il m’accompagner aux tests ?

Oui, et c’est même une très bonne idée. Votre partenaire, un membre de votre famille ou un ami peut tout à fait vous accompagner.