Les femmes se posent souvent des questions sur l’utilisation des huiles essentielles pendant le travail. Les huiles essentielles peuvent être utilisées pour de nombreuses choses, et elles commencent à être de plus en plus utilisées par les femmes enceintes dans le monde entier. Les huiles essentielles sont des huiles naturelles obtenues par distillation et qui ont un parfum caractéristique d’une plante ou d’une autre source dont elles proviennent.

Les huiles peuvent être utilisées pour une variété de maux. Il est de plus en plus courant de les utiliser pendant la grossesse, le travail et le post-partum pour traiter l’anxiété, les maux et le manque de concentration. Il y en a tellement parmi lesquelles choisir, mais en voici quelques-unes qui pourraient vous aider.

 

Menthe poivrée

Les huiles essentielles menthe poivrée peuvent vous aider à mieux gérer leurs maux de tête pendant votre grossesse. L’huile de menthe poivrée peut également être utile pour les nausées, la congestion nasale et les douleurs musculaires. L’inhalation d’huile de menthe poivrée s’est même avérée utile pour les certaines femmes en post-partum qui ont des difficultés à vider leur vessie.

La lavande et la rose

 

Huile Essentielle Lavande

 

Des études ont montré que les huiles essentielles de lavande et de rose peuvent diminuer l’anxiété pendant le travail. Nous savons que la perception de la douleur par une femme peut également diminuer lorsqu’elle est détendue. L’odorat étant fortement lié à la mémoire, si l’odeur de la lavande ou de la rose vous a permis de vous détendre dans le passé, l’inhaler pendant le travail vous aidera probablement à vous souvenir de ces expériences relaxantes.

Il est possible d’utilisez  l’huile de lavande en le mélengeant à de l’eau dans un flacon pulvérisateur et d’en ajouter sur votre oreiller pour favoriser le sommeil réparateur. Cette technique peut être particulièrement utile pour les mères en post-partum.

 

Vous voulez les essayer ?

Si vous êtes enceinte et que vous souhaitez essayer les huiles essentielles, pensez-y :

Comme pour beaucoup de choses, plus n’est pas forcément mieux. Il est recommandé aux femmes enceintes de commencer par une goutte de l’huile essentielle de leur choix et d’augmenter jusqu’à trois à cinq gouttes en fonction de leur tolérance. La grossesse peut accroître la sensibilité aux odeurs, et certaines femmes peuvent trouver l’aromathérapie accablante. Elle peut même déclencher des symptômes, comme des nausées. Essayez de placer l’huile sur un mouchoir en papier ou une boule de coton pour l’inhaler, que vous pourrez facilement retirer si vous ne la tolérez pas bien.
Évitez de la mettre sur votre peau. Les huiles nécessitent souvent une huile de support, comme l’huile de coco ou d’amande, pour diluer l’huile et éviter les irritations cutanées. Un aromathérapeute qualifié peut donner plus de détails sur la préparation d’huiles spécifiques.
N’ingérez pas d’huiles essentielles pendant la grossesse. Il n’y a tout simplement pas assez de recherches pour affirmer que cela est sans danger pour votre bébé. Les recherches sont encore limitées, et il est préférable d’en parler d’abord à votre médecin.