De nos jours, de plus en plus de femmes retardent leur grossesse. Certaines préfèrent attendre jusqu’à leur 40 ans pour avoir un bébé. Avoir une grossesse après 40 ans, une bonne idée ?

Comme la fertilité diminue avec l’âge, il peut être difficile de tomber enceinte. Surtout pour les femmes, l’état de fertilité peut diminuer considérablement après l’âge de 40 ans.

Déclarant que de nombreuses personnes de plus de 40 ans peuvent avoir une grossesse saine et sûre, les experts en gynécologie, en obstétrique et en FIV ont donné des informations importantes sur les avantages et les risques pour la santé possibles d’avoir un bébé à un âge avancé, ainsi que sur ce à quoi s’attendre pendant la grossesse et l’accouchement.

 

Attention à la grossesse au-delà de 32 ans

Avoir un bébé plus tard dans la vie peut signifier que la personne est mieux préparée émotionnellement et financièrement à devenir parent. Cependant, alors que les taux de fécondité augmentent chez les parents plus âgés, l’infertilité continue d’être un problème. Selon l’Institut américain d’obstétrique et de gynécologie, la fertilité des femmes commence progressivement à baisser de manière significative à partir de 32 ans, et ce taux de déclin augmente encore plus après 37 ans.

La fécondité masculine diminue également avec l’âge, mais la baisse est plus progressive. Bien que le taux d’anomalies congénitales augmente à mesure que le partenaire masculin vieillit, la plupart des hommes peuvent rester fertiles jusqu’à 60 et même 70 ans.

L’infertilité augmente

Des études montrent que l’infertilité augmente avec l’âge pour les hommes et les femmes.

Les pères plus âgés ont des taux d’infertilité plus élevés, même si leur conjoint a moins de 25 ans.
Les hommes de plus de 45 ans ont un risque plus élevé de prééclampsie, de naissance prématurée et de diabète gestationnel chez leur partenaire.